Peinture d'évangile

Catherine Axelrad

Peindre pour voir

Diaporama de paques
Le peintre, disait Jean Dubuffet, « n’a de bonne raison qu’à peindre ce qu’il ne voit pas mais qu’il aspire à voir. » Mon travail relève de l’art brut, en une recherche personnelle que j’identifie à celle de l’aveugle de Jéricho : « Rabbouni, que je voie ! » Dans les grandes compositions graphiques réalisées par collages et agrandissements se mêlent des références chrétiennes d’époques et de styles divers. Les compositions sont imprimées à l’encre noire, sur des toiles que je peins de vernis acryliques pigmentés.
Les photographies qu’il m’arrive d’y incorporer manifestent pour moi la réalité de l’Incarnation, dans une rencontre toujours nouvelle.

C.A.